Marie prend pays

Ne passez pas par quatre chemins, choisissez-en mille.

Ne passez pas par quatre chemins, choisissez-en mille.

Dans tous les endroits où je voyage, je m'accorde une immersion complète dans la culture, les coutumes, les attraits et les particularités d'une région afin de la vivre de l'intérieur. De destination en destination, Marie prend pays est l'endroit où je vous partage mes expériences personnelles dans toute leur authenticité.

En prenant chaque pays d'assaut à ma façon, je souhaite vivre mes aventures à 100 % pour vous faire découvrir ses aspects les plus originaux ou méconnus.

Connaître à fond une destination, s'intéresser à ses moindres détails, découvrir les éléments historiques ou culturels qui font d'elle un endroit unique au monde, c'est pour ça que je vous incite vous aussi à prendre pays avec moi!  

Los Angeles en solo, comme si demain n’existait pas!

 Je suis de retour au bureau après une succession de réunions à l'étranger, la découverte d'Israël pour mieux vous y mener et, enfin, mes merveilleuses vacances familiales à Barcelone, à Valence et en Andalousie. Le soleil se lève à peine, je suis sur le décalage horaire, et devinez quelle est la première chose qui me vient à l'esprit : vous partager mes expériences et mes coups de cœur! Attachez vos ceintures, car dans les prochaines semaines, Marie prend pays est en feu!

À vos marques, prêts, partons!

Nous sommes tous les mêmes : avant un grand départ, nous consultons les gens qui nous entourent. Quels sont les coups de cœur de la place? Les incontournables à ne pas manquer? Les opinions des gens qui nous entourent sont certainement un excellent moyen d'alimenter notre itinéraire, mais il faut aussi être prudent pour ne pas passer à côté de quelque chose qui, pour nous, pourrait être intéressant. Pour ce court séjour à Los Angeles, la seule chose que j'avais eu le temps de faire avait été de demander à mes connaissances ce que je devais voir.

Je suis donc partie en direction de L.A. quelques jours avant la réunion de notre regroupement afin de voir ce que cette ville avait dans le ventre. Sans attentes, je suis arrivée au Beverley Hills Hilton Hotel en plein cœur d'un événement mondain comme seule L.A. sait le faire. Et quelle arrivée! J'étais tellement contente d'avoir choisi mon plus beau legging de voyage lorsque je me suis retrouvée au cœur du 25th Annual Race To Erase MS Gala - Red Carpet! Veux-tu bien me dire, Marie, ce que tu fais ici? 

Los Angeles sous tous ses angles

 Malgré les airs écolos de la Californie, Los Angeles est une ville construite pour y circuler en bagnole. Elle est étendue et pas très densifiée. Comme je n'avais pas du tout envie de passer ma journée à chercher un stationnement et que je n'étais aucunement préparée, j'ai opté pour l'autobus touristique. Cette façon de visiter une ville est la plupart du temps géniale. Pourquoi, la plupart du temps? Parce qu'il arrive que certaines villes soient aisément visitables à pied, et que le seul avantage que vous y trouviez soit des informations sur les différents endroits visités, ce qu'un bon guide local peut faire dans ces circonstances.

Sachez qu'il y a cinq circuits à visiter à partir de cet autobus, et que les gens les plus en forme pourront faire le tour en trois jours. Pour ceux qui aiment davantage découvrir les choses en profondeur, un séjour de cinq jours à Los Angeles vous donnera amplement le temps de visiter la ville à votre rythme.

Sur les traces d'Hollywood

Je me suis levée tôt malgré une nuit mouvementée à cause du gala des vedettes. (Il faut savoir que je suis une touriste quasi inépuisable malgré mon âge avancé!) J'ai donc choisi de commencer par la route rouge, celle qui mène à Hollywood.  

Rodeo Drive n'a rien à voir avec les rues de boutiques dispendieuses ailleurs sur la planète. Elle est manucurée, parfaitement esthétique et mérite une visite à elle seule. Je vous suggère de faire un arrêt au Farmers Market, situé sur la 3e Rue, et de profiter de cette heure de la journée pour y prendre un café. Côté cuisine, nous sommes davantage au cœur d'une zone touristique. Prochain arrêt, le Dolby Theatre pour marcher sur les étoiles des vedettes et surtout s'asseoir pour admirer la faune locale et touristique. En arrière-plan, pleins feux sur les collines de Beverly Hills et leur mythique enseigne d'Hollywood. De la ligne rouge, j'ai sauté sur l'opportunité de prendre la ligne bleue, direction Universal Studios. 

Visiter Universal Studios n'est pas donné à tous les budgets. Comme j'étais seule, j'ai fait la folie de me payer la passe coupe-file et j'ai pu faire toutes les attractions (et même refaire le manège d'Harry Potter) en quatre heures. Toutefois, sachez que cette passe coupe-file ne donne pas un accès plus rapide à la restauration : il m'aura fallu 30 minutes pour dîner avec un sac de chips et une bière! Bière que j'ai d'ailleurs terminée en visitant les studios d'Universal sous le regard d'une maman qui se demandait bien ce que faisait une femme seule ici à boire de la bière. Oups!  

De retour à mon hôtel, j'ai profité du bonheur de m'attabler seule et de savourer de bonnes pâtes, d'admirer le magnifique décor rafraîchi des années 50 et de vous acheminer, via Instagram, mes meilleures images de la journée.

Effervescente L.A., jour 2

La découverte de Santa Monica et de Venice Beach aura été des plus captivantes. Je me suis littéralement plongée au cœur du mythique film Forrest Gump et de la Route 66 en débutant par la ligne jaune et en prenant la ligne verte.

Il faut savoir qu'il est possible, en une journée, de louer un vélo à Santa Monica et de parcourir la côte jusqu'au village des pêcheurs de la Marina Del Rey. Munissez-vous d'un cadenas, car vous souhaiterez faire plusieurs arrêts durant votre parcours!  

Et quels sont les musts entre Santa Monica Pier et la Marina Del Rey? Vous pouvez commencer votre journée en vous procurant une carte au bureau d'information touristique. Il y a de belles petites rues, des boutiques très jolies et des surf shops qui combleront vos yeux. Nous sommes bel et bien au pays des Beach Boys et de leur mythique succès : Surfin' USA!

Saviez-vous que c'est dans les années 50, en Californie, qu'est né le skateboard? On m'a raconté qu'à la suite d'une sécheresse qui sévissait, les autorités locales ont demandé aux résidents de vider les piscines afin d'assurer un approvisionnement en eau potable. C'est à ce moment que des jeunes se sont mis à pratiquer la planche à roulettes ou le roll surf dans les piscines vides.

C'est également sur la plage de Santa Monica qu'est né le culturisme, mais c'est à Venice Beach qu'il est le plus spectaculaire d'observer la pratique depuis plusieurs années avec le célèbre personnage Joe Weider. Honnêtement, c'est déstabilisant!Voir des hommes et des femmes gonflés et enduits d'huile qui s'exhibent en levant des poids, c'est quelque chose à laquelle je n'étais pas très habituée! Mais je n'avais rien vu encore!!! Non loin de là, il y avait de magnifiques surfeurs qui se douchaient en public et des hippies nostalgiques qui inhalaient leur cigarette aromatisée. Au milieu de cela, il y avait moi, un pur produit des années 70 qui se demandait si elle n'avait pas fait un retour en arrière. Un vrai choc culturel, quoi! 

Voici donc les endroits qui ont retenu mon attention. (Veuillez noter que ma perception pourrait avoir été altérée par des substances illicites croisées en chemin! ?) :

Un arrêt au très sympathique Big Dean's Ocean Front Cafe pour une salade de crevettes et un verre de vin blanc au son de What a wonderful world et de la faune locale demeure sans contredit un instant de bonheur dans ma mémoire. C'est à ce moment précis que tu aimerais que ton chum soit là, avec toi. Pas grave Marie! Tu reviendras avec lui bientôt!

La Marina Del Rey est magnifique, mais si vous voulez un conseil, n'y faites qu'un passage le temps d'observer les bateaux au port et les équipes de kayaks. Je vais être franche, la Marina est un peu snob comparativement à l'ambiance cool de Santa Monica et de Venice Beach. Il y a une foule de choses à observer à ces endroits. Pour les gens qui n'ont pas froid aux yeux, n'hésitez pas à vous mêler à la foule en acceptant de vous faire prédire l'avenir et de danser avec les gens sur le boardwalk. Il y a à ces endroits des esprits libres et créatifs, et c'est franchement agréable d'en faire partie. Souriez, la vie est si courte! 

Après toute cette effervescence, j'étais bien heureuse de retourner à mon Beverly Hills Hilton Hotel, où se tenait, ce soir-là, le Pop Music Awards. Mon attente a été récompensée après avoir croisé Paul Stanley du populaire groupe des années 80, Kiss. Une autre nuit mouvementée en perspective, et le boulot recommence demain avec mes chers collègues de l'industrie!


Je n'ai pas réussi à faire le tour de la ville, mais j'y retournerai sans doute avec mon précieux mari, enfin, j'espère! L.A. ne perd rien pour attendre!

****

Pour suivre toutes mes aventures, rejoignez-moi sur Instagram @marieprendpays. 

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier ou la première à commenter
Ajouter un commentaire
( Requis )
( Requis, mais ne sera pas publié )

Image Captcha